Incendie forestier mondial : faits et conséquencesEnvironnement et Transport 

Incendie forestier mondial : faits et conséquences

2021 est une année mouvementée. Incendie forestier mondial et pandémie ont marqué tous les coins du globe. Plus récemment, ce sont les feux de forêts qui ont été à la une. Ces feux – difficilement contrôlables, ravagent le monde, d’Europe jusqu’en Amérique en passant par l’Afrique et par le Moyen-Orient. Lentement, la planète étouffe, agonise et meurt. Qu’est-ce qui est à l’origine de ces incendies ? Quelles en sont les répercussions ? On répond à toutes vos questions dans cet article, tout en vous donnant des chiffres à l’appui pour relater la gravité de la situation.

Incendie forestier mondial : sources et origines

Aucune région du monde n’a été épargnée par les flammes ravageuses qui détruisent tout sur leur passage depuis le début de l’année. Plusieurs questions restent en suspens, mais la plus importante est celle de savoir ce qui est à l’origine d’un incendie forestier à l’échelle du globe. Pour obtenir une réponse, un long travail d’enquête s’impose. S’agit-il d’un accident, d’un incendie criminel ou est-ce là le résultat d’une catastrophe climatique ? Tout dépend en réalité de la localisation.

Entre imprudence et dérèglement climatique dans certains États

En Grèce, vers la mi-juillet, les flammes ont transformé la Thessalonique en une vraie fournaise. Environ 10 000 hectares ont été réduits en cendres, et étant donné la gravité de la situation, l’état d’alerte maximale a été instauré.

Non loin de là, sur l’île d’Eubée, les flammes géantes ravagent les villages les uns après les autres. Après avoir analysé le sujet, les spécialistes ont en conclus, que cet incendie forestier a été provoqué par des éléments à la chaîne. Déjà, la chaleur du soleil y est pour beaucoup puisque le thermomètre vacillait entre les 40 et 44 degrés. Dans de telles conditions, un mégot de cigarette peut suffire à déclencher un incendie forestier.

[Voir un reportage sur la mondialisation et la virulence des incendies ici]

En Espagne, en Italie et au Portugal, des millions d’hectares s’enflamment aussi à cause des températures caniculaires. Ce phénomène est aggravé par les gestes insouciants et imprudents des habitants, qui causent environ 90 % des accidents.

Dans le cas de la Turquie, il y a lieu de parler d’un incendie forestier sans précédent. On y compte actuellement près de 180 feux simultanés. Ils ont emporté dans leur sillage : des vies, des habitations, mais aussi 10 000 hectares de cultures et de forêts. Les feux résultent d’une vague de chaleur extrême qui frappe actuellement le sud du pays.

Les États-Unis et la France : victimes d’une catastrophe climatique sans précédent

La vague d’incendie forestier mondial n’a pas épargné la France et les Etats-Unis. La France, par exemple, en plus du bilan humain, doit aussi déplorer la perte de 7 100 hectares de forêts à cause de l’incendie dans le Var. Jusqu’à ce jour, on ne peut être sûr que d’une chose : les feux ont été attisés par le Mistral. Il n’est d’ailleurs pas improbable que ceux-ci repartent, faisant encore plus de dégâts sur leur passage. En attendant, quelques centaines de pompiers font de leur mieux pour essayer de contenir les flammes et d’éteindre les braises. Ces feux viennent donc aggraver la pollution, déjà en hausse après le confinement.

De l’autre côté de l’atlantique, les incendies forestiers qui consument la Californie et qui portent le nom de « Dixie fire » ont pris des proportions inimaginables. Le 8 août 2021, on déclarait que ce feu avait brûlé presque 200.000 hectares sur son chemin, et cela, en seulement un mois. Il a été décrété comme étant le 2ème plus gros feu de l’histoire. Tout aussi destructeur, le « Bootleg Fire » a aussi consumé près de 4.700 m2 de végétation et de forêt dans l’Oregon.

Incendie forestier mondial : conséquences sur le court et le long terme

Il faut d’abord préciser que ces incendies forestiers tirent la sonnette d’alarme par rapport au changement climatique. En effet, nonobstant les multiples causes possibles, la hausse de la température moyenne du globe est une circonstance aggravante. Sans elle, les incendies ne se seraient pas autant répandus et auraient été plus facile à contrôler. On ne parlerait pas aujourd’hui, de cas d’incendie forestier mondial.

Les proches ayant perdu l’un des leurs à cause d’un incendie forestier sont les premiers à subir les répercussions de cette tragédie. Les personnes dont les maisons, les plantations et les élevages ont été emportés par les flammes sont les seconds à subir les conséquences des feux. Ces derniers ont dû évacués en urgence leur demeure. Ils vivent désormais dans des abris de fortune. Leur situation reste encore incertaine, et ils attendent vivement une aide de la part des gouvernements. Partout aux alentours des zones touchées, plusieurs familles doivent vivre sans électricité en attendant que les câbles soient réparés.

Sur le long terme, les incendies peuvent affecter la santé de la population mondiale. C’est un fait, les feux de forêt libèrent du CO2, de l’oxyde d’azote, du méthane et des particules fines dans l’air. Ceux-ci sont toxiques pour l’homme. Ils s’infiltrent dans le sang, dans les poumons et dans différents organes, pouvant créer d’énormes complications au niveau santé.

Agissons !

Actuellement, il y a plus de 187 100 feux en cours à travers le monde. La masse de fumée qui en dégagera va se disperser, et intoxiquer l’air. Plus que jamais, il est important de mener des campagnes de sensibilisation, et de pousser petits et grands à agir pour le bien de la planète ! On encourage les gestes actifs directs comme planter des végétaux aptes à capturer le carbone. Sinon, des gestes éco-responsables au quotidien impactent également la lutte contre le réchauffement climatique. Tout est bon pour qu’un incendie forestier mondial d’une telle ampleur n’ait plus jamais lieu.

Articles relatifs

Et si vous laissiez votre commentaire ?