Le success story d’Alice Zagury et des start-ups de TheFamily

La success story d’Alice Zagury et des start-ups de TheFamily

Dans le monde de l’entrepreneuriat, Alice Zagury a imposé son nom. Sa démarche mérite d’être partagée, non seulement parce qu’elle est atypique, mais aussi et surtout parce qu’elle a aidé plus d’une centaine de startups à démarrer. Au travers de sa boîte, TheFamily, Alice Zagury a confirmé qu’entreprendre pouvait tout aussi bien se conjuguer au féminin qu’avec des jeunes. Le conformisme à la française, elle l’a chamboulé !

Alice Zagury : personnalité et histoire

D’abord en prépa des Hautes Etudes Commerciales puis recevant son diplôme à l’EM Lyon, Alice Zagury a toujours su que ce qu’elle voulait faire ce n’était pas tout simplement travailler. Elle voulait changer les choses et faire la différence. C’est en travaillant pour l’association Silicon Sentier, un accélérateur d’entreprise que lui vient son inspiration. Elle part ainsi à la rencontre d’Oussama Ammar et de Nicolas Colin pour fonder en 2013, l’entreprise reconnue : TheFamily.

Avant de parler de TheFamily, manifestation même du succès entrepreneurial d’Alice Zagury, il est important de parler de ses motivations et de la façon dont elle y est parvenue. Ceci parce que c’est cette personnalité même qui fait actuellement la grande force de l’entreprise : anticonformiste et avec un franc-parler tranchant, c’est en affichant une détermination sans diplomatie qu’elle en est là où elle est aujourd’hui. Pratiquement, c’est 300 startups encadrés et plus de 100 millions d’euros réunis pour eux.

TheFamily : une famille d’accueil pour les startups

TheFamily ne veut ni être un accélérateur d’entreprise, ni un incubateur traditionnel. Au-delà de la fourniture des moyens, elle éduque surtout pour démarrer avec succès. D’où le nom de la société « TheFamily », une famille pour les startupers qui – comme toute famille qui se respecte, fera tout pour qu’ils s’en sortent.

Devenir membre de cette famille ouvre donc droit à 3 avantages :

  • L’éducation, c’est-à-dire diverses formations pour passer avec succès l’étape du démarrage. Les modules sont tantôt techniques, tantôt psychologiques, prenant ainsi une allure de mentoring. Sa particularité ? Aucune zone de confort pour les adhérents, aucun chouchoutage, une correction franche et quelquefois sévère de la part de celle qui dirige, avec l’élimination à la clé pour ceux qui ne fournissent pas suffisamment d’efforts ;
  • Les outils : chez TheFamily, ils préfèrent que les startups se préoccupent de comment développer l’affaire plutôt que de comment la démarrer. C’est ainsi que des packages divers sont fournis, tels des packages juridiques ou des packages organisationnels ;
  • Le capital : encore une fois, l’esprit de TheFamily est de faire en sorte que les moyens ne constituent pas un frein. Sans tomber dans la difficulté de gestion des start-ups subventionnées, TheFamily fournit un fonds de démarrage pour que l’idée puisse se concrétiser et pousser à la prise de risque.

Les clés de la réussite d’une start-up selon Alice Zagura

D’après elle, la France est la terre des esprits novateurs mais confinés dans un système archaïque. Ce ne sont pas les bonnes idées qui manquent. Seulement, la structure sociale et celle des entreprises restreignent encore cette capacité d’innovation. Pour elle, la première clé de la réussite est d’abord le gout du risque, mais un risque calculé et dans lequel on déploiera tous ses efforts. C’est d’ailleurs pour cela qu’on requiert un investissement total de ceux qui veulent intégrer TheFamily.

La seconde clé est une attitude binaire, qui voit noir ou blanc et non gris ou beige. Soit on réussit, soit on échoue, il n’y a pas de milieu entre les deux. Les startupers qui veulent réussir doivent vouloir la croissance et n’accepter aucun compromis.

Enfin, le troisième élément-clé est la souplesse. Il faut savoir s’adapter et adapter une idée de départ aux contraintes qui apparaissent en cours de route. Mieux encore, si le business-model pouvait être reproduit aux fins d’expansion, cela permettra d’anticiper déjà à l’avance les optiques de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 1