Les remboursements des tests du coronavirus par la sécurité socialeEnvironnement et Transport 

Les remboursements des tests du coronavirus par la sécurité sociale

Les remboursements des tests du coronavirus préoccupent plus d’un français. Depuis le 11 mai, date officielle du déconfinement, le risque d’entrer en contact avec le virus a redoublé. Les gens ressentent le besoin d’être rassurés en permanence. Par conséquent, au moindre symptôme alarmant, un dépistage s’impose. Comme tous les soins médicaux, les tests du coronavirus affichent un certain prix. Dès lors, tout le monde se demande s’ils seront remboursés. Si tel est le cas, il s’agit aussi de savoir quel rôle va jouer la sécurité sociale au niveau des remboursements? Quelles sont les conditions de remboursement ? Quel est le niveau de remboursement compte tenu de chaque régime de sécurité sociale ?

Les différents tests de dépistage du coronavirus

Le test vise à déterminer si oui ou non une personne est « porteuse » du virus. Elle peut l’avoir été à cause d’un contact avec une autre personne infectée ou d’un contact avec des objets infectés.

En premier lieu, le gouvernement avait opté pour les tests sérologiques ou la prise de sang. Ils sont réalisés sur ordonnance auprès d’un laboratoire en ville. Les résultats – obtenus en quelques minutes – permettaient de déterminer si l’individu avait été en contact direct avec le virus. Il doit alors être dépisté à partir du 7ème jour qui suit l’apparition de symptômes.  

A ce jour, on distingue 23 tests sérologiques rapides, et 8 autres qui sont automatisables (ELISA). Le niveau de remboursement de ces tests est en moyenne de 25 à 45 euros. 

En second lieu, il y a les tests de dépistage ou test de diagnostic rapide (PCR). Ils permettent de détecter le virus au moyen d’une amplification moléculaire. Ces tests coûtent 54 euros et sont totalement remboursés par la sécurité sociale.

En dernier lieu, il y a les tests d’antigènes et les tests virologiques qui, souvent, sont remboursés dans leur intégralité.

Les conditions de remboursement

Il existe plusieurs tests, une liste a donc dû être dressée. Cette liste contient tous les tests de dépistage du coronavirus que le gouvernement a validé et auxquels un remboursement sera attribué, bien sûr, sous certains critères.

  • D’abord, les tests doivent être effectués dans un laboratoire ou dans un hôpital.
  • Ensuite, ils doivent être faits en accord avec les conditions posées par la HAS (Haute Autorité de Santé).
  • Et enfin, le patient doit être muni d’une prescription médicale légale et en règle ainsi que d’une facture comportant la date et le montant du test effectué.

Dès lors que la personne possède les pièces nécessaires, le test de dépistage est pris en charge par l’assurance-maladie. Il s’agit de son attestation médicale, de sa carte d’identité et de son attestation de sécurité sociale. Le niveau de remboursement, lui, varie au gré du régime de sécurité sociale dont bénéficie l’individu.

Le cas de patients à risque est différent. Ce sont les personnes de plus de 65 ans ou de ceux qui souffrent de diabète ou d’une pathologie chronique sévère au cœur, au poumon ou aux reins. Dans ce cas, les remboursements des tests du coronavirus sont entiers, à 100%.

Le régime de sécurité sociale

Chaque régime de sécurité sociale possède ses propres règles et ses propres formalités. Pour obtenir un remboursement, la personne doit relever de ce qu’on appelle le régime général de sécurité sociale.

Dans ce régime, ses types de dépenses doivent être pris en compte. S’agit-il d’une consultation pour un adulte ou un enfant ? Est-ce une téléconsultation ? Qu’en est-il des médicaments, des frais de transport ? Une hospitalisation a-t-elle été nécessaire ? Tous ces critères sont primordiaux.

Après avoir pris connaissance du régime de sécurité sociale dont bénéficie le patient, ses frais pourront être remboursés selon un niveau de remboursement précis.

Le niveau de remboursement

Le tarif des tests peut-être très varié. Les remboursements des tests du coronavirus par la sécurité sociale est donc également variables.

Par exemple, les tests sérologiques peuvent être remboursés de 9 euros. Les tests de détection moléculaire eux peuvent être remboursés jusqu’à 46 euros.

Autre exemple : les dépistages quotidiens effectués sur le personnel d’un établissement de santé ou médico-social. Si toutes ces conditions sont respectées, la sécurité sociale leur assure un remboursement de 100%.

Néanmoins, la sécurité sociale ne prend pas tout en charge. Les dépenses de préventions habituelles par exemple ne sont pas remboursables. Il s’agit de l’achat de masques, de gants, de gels et de tout produit de protection contre le coronavirus.  

Articles relatifs

Et si vous laissiez votre commentaire ?