que est l'avenir de Huawei

Quel est l’avenir de Huawei ?

Gros coup dur pour les smartphones Huawei en 2019 : le gouvernement Américain a interdit aux entreprises de nationalité américaine de collaborer avec une liste noire d’entreprise. On cite surtout l’interdiction touchant Google et Huawei. Désormais, les téléphones Huawei devront être privés de Google, d’Androïd et de toutes les applications rattachées à Google.

D’où une question légitime, posée surtout par les consommateurs Huawei : cette marque a-t-elle un avenir ? Huawei peut-il survivre sans Google ? Nos projections dans cet article !

Un développement compromis

Il est certain que Huawei aura plus de difficultés à l’avenir.  Sans Google, il séduira moins – notamment sur le marché occidental où ce géant américain est tant prisé.

En effet, Huawei n’aura donc plus un droit premier à la jouissance des nouvelles versions d’Android (à partir de la version 10 Q). Il faudra qu’il attende que celle-ci soit mise en open source. Au niveau de la concurrence, il est donc fortement désavantagé.

De plus, en un trimestre, on constate déjà que Huawei et ses filiales (Huawei – Honor) accuse déjà bon nombre de difficultés dont l’avortement ou la reprogrammation dans le futur des sorties des nouvelles gammes de smartphones. L’Honor 20 Pro, l’Huawei Mate X ont déjà subi les frais de l’interdiction américaine.

En outre, même si Huawei a tenté de rassurer ses utilisateurs par rapport à l’existence de solutions alternatives, les consommateurs occidentaux imaginent mal un téléphone connecté sans Google. Si la compagnie arrive tout de même à s’en sortir dans le futur, son chiffre d’affaires en Europe et dans tout l’Occident reste douteux.

Huawei n’a donc-t-il plus d’avenir ? Nul ne peut l’affirmer.

… Mais pas impossible

Les discordances entre les Etats-Unis et la Chine ont certainement fait une victime en la personne morale de Huawei. Pour autant, Huawei a toujours un avenir en France, en Europe et en Occident.

En effet, Google a déjà annoncé que les smartphones bénéficiant déjà des services Google ne sont pas touchés par l’interdiction – qui n’est pas rétroactive. Les utilisateurs Huawei peuvent donc être rassurés sur leur avenir à court et moyen terme : ils pourront toujours utiliser le leur.

Ils ne souffriront pas non plus de l’absence d’Android – lequel demeure utilisable dans sa version AOSP (version d’origine, sans les extensions Google). D’autant plus que Huawei assure déjà développer son propre OS, à la disposition des futurs utilisateurs.

Il y a aussi un constat qui s’impose : après le remue-ménage qui a entouré la suspension de Huawei des services Google, les ventes se sont stabilisées. Après le flop des ventes durant le mois de l’interdiction, les chiffres sont remontés à la hausse, même s’ils n’ont pas atteint leur niveau d’avant-suspension. Ce qui démontre que Huawei a toujours un avenir sans Google grâce à l’aptitude des consommateurs à se dégoogliser et à se tourner vers les solutions offertes par Samsung ou encore Xiaomi.

 

En conclusion, nous pouvons dire que Huawei a donc bel et bien un avenir, même si l’on ignore comment il sera exactement. Certes, la transition sera plus ou moins douloureuse, autant pour les compagnies que pour les utilisateurs. Sur le long terme, un futur reste tout de même envisageable grâce à l’évolution des technologies, des besoins du consommateur mais aussi de la situation entre la Chine et les Etats-Unis. Une simple signature a permis d’évincer Huawei du réseau de Google et une seule signature pourra aussi l’y remettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 + = 51