Un homme est préoccupé par sa calvitie

Comment lutter contre la calvitie ?

La calvitie est la situation de perte progressive des cheveux, sur tout ou partie du crâne.  Le mode de vie contemporain favorise le développement de la calvitie autant chez l’homme que chez la femme. En effet, le stress, le déséquilibre alimentaire, la fatigue, les troubles hormonaux et les produits addictifs de toutes sortes comme le tabac – sont des causes la favorisant.

Également appelé alopécie, ce phénomène est plus cependant plus répandu chez les hommes que les femmes, chez les 30 à 50 ans que chez les plus jeunes. Le développement des sciences fait qu’actuellement, soigner la calvitie n’est plus impossible. Il existe trois types de traitement possible.

Traiter la calvitie de manière naturelle

Il existe 4 types de calvitie : la calvitie androgénétique, la calvitie héréditaire, la calvitie diffuse et celle qui est dite saisonnière. Un traitement naturel n’est envisageable que dans les deux derniers cas.

En effet, la calvitie androgénétique est due à une déficience de l’organisme à produire des hormones androgènes. Ce phénomène s’observe surtout chez les hommes. L’alopécie héréditaire a un caractère génétique. Aucun traitement naturel n’est suffisant pour les soigner. Par contre, la calvitie diffuse peut être assimilée à une calvitie naissante, une perte de cheveux supérieure à la normale sans pour autant atteindre un stade avancé. La calvitie saisonnière est celle qui est passagère, liée à un événement de la vie de l’individu : un accouchement, une ménopause, …

Dans ces deux cas, des traitements naturels sont reconnus pour produire un effet positif sur les follicules pileux. On parle notamment d’un traitement de la calvitie par l’application de l’huile de ricin sur les cheveux ou encore de l’huile essentielle de cèdre. Une bonne alimentation, riche en vitamines B5, B6, PP et D est aussi conseillée. Une consommation de thé vert ou de germe de blé est préconisée.

Soigner la calvitie avec les médicaments

La calvitie de type androgénétique et héréditaire concerne surtout les hommes. Dans ces deux cas, deux médicaments ont, à ce jour, démontré une réelle efficacité pour les soigner. Il s’agit de la lotion Minoxidil et/ou du Finostéride. La combinaison des deux traitements peut s’avérer nécessaire chez les personnes peu réceptives à un traitement anti-calvitie.

La lotion Minoxidil s’applique sur les cheveux sur une période trimestrielle. Il présente 33,33% de chance de succès (repousse), 33,33% de chance de stabilisation du taux de chute et 33,33% de risque d’inefficacité totale. Ce risque est accru lorsque la calvitie est déjà à un stade avancé. Le plus tôt elle sera traitée, plus les chances de soigner entièrement l’alopécie augmentent. Durant le traitement, quelques effets secondaires peuvent apparaître dont les cheveux qui virent au gras, les rougeurs et irritations de cuir chevelu.

Le Finostéride est un médicament à consommation orale. Il est uniquement indiqué pour les hommes car il vise à augmenter la sécrétion de l’androgène et de la testostérone.  Le traitement varie d’un trimestre à un semestre – avec un taux d’efficacité totale dans 40% des cas, une possibilité de stabilisation dans 40% des autres cas et aucune réponse au traitement chez 20% des concernés. Ici également, des effets secondaires sont à redouter dont la perte de la libido, un trouble au niveau de l’érection ou la dépression.

Les études récentes sur la calvitie ont aussi fait ressortir du lot un nouveau médicament : la prostaglandine, un collyre à bimatoprost actif. Encore peu répandue, sa réelle efficacité reste encore à démontrer.

Lutter contre la calvitie par la chirurgie

L’évolution de la calvitie peut être très rapide. Les divers traitements précités peuvent donc ne pas suivre le rythme de la chute des cheveux. Lorsque l’alopécie est également précoce, les soins médicamenteux sont déconseillés à cause de leurs multiples effets secondaires. Dans ces cas, la meilleure option est de recourir à la chirurgie de mise en place des implants capillaires. On le connait mieux sous le sigle DHI pour « Direct Hair Implantation ».

L’opération consiste à prélever vos propres follicules pileux sur les endroits où vous en avez beaucoup et à les greffer là où la calvitie sévit. Les résultats sont presque entièrement garantis – ne laissant aucune cicatrice et visible juste après l’opération. En effet, à chaque opération 3000 à 5000 cheveux peuvent être implantés. De plus, le processus est entièrement indolore.

Le seul inconvénient de ce type de traitement contre la calvitie est son coût qui est relativement élevé.

 

La calvitie, une maladie empêchant la repousse des cheveux – concerne des millions de personnes dans le monde. On peut lutter contre elle en ayant une bonne hygiène de vie, que ce soit au niveau de l’alimentation ou de la gestion du stress. On peut aussi le soigner à travers des médicaments ou une chirurgie. Comme il n’engendre généralement aucune autre maladie, son plus grand impact touche donc l’apparence extérieure de l’individu et son estime de soi. Certaines personnes – notamment des femmes, y remédient en faisant juste usage de perruque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

75 − = 71